FARMER - Tout simplement rafraîchissant

Avec la réédition du modèle « Farmer », COR remet au goût du jour un classique des années 1960. Des matériaux naturels et une finition haut-de-gamme rendent hommage au design tout simplement génial de ce meuble intemporel qui permet de vivre avec et dans la nature.

Manifeste pour un design tourné vers l’avenir Dans les années 1960, le « Farmer » était le meuble favori des architectes, des peintres et des artistes. Pour Leo Lübke, propriétaire de COR, il s’agit d’un « manifeste », précurseur d’un design fonctionnel et écologique. Au 21e siècle, il s’adresse à des gens qui apprécient les meubles de fabrication durable et les valeurs pérennes, y compris pour l’extérieur. Ils sont légers, tout en étant stables et durables. Leur langage des formes est épuré, voire minimaliste, et caractéristique de l’ensemble de l’œuvre du designer âgé aujourd’hui de 90 ans. Ce tout nouveau partenariat avec COR s’inscrit dans une vision commune en faveur d’un design de qualité et de formes simples. La nouvelle édition de cette série de meubles est née d’un dialogue étroit. Mais ce sont aussi des expériences personnelles qui ont conduit à cette affinité élective car Leo Lübke a grandi avec ces meubles. Ils étaient présents dans le jardin de ses parents et sont encore utilisés aujourd’hui par la famille. Classique aujourd’hui, précurseur en son temps Avec son projet anticonformiste, Gerd Lange a pris le pouls d’une époque qui était en quête de plus de mobilité et de moins de confort. Le principe d’emboîtement tout simple de ce meuble mobile d’un nouveau genre avait des années d’avance sur les idées d’aménagement suédoises. « Nous voulions quelque chose de simple et de solide », se souvient Lange, « à l’image du fermier américain en pleine nature. » Initialement produite pour Bofinger, la série comportait, en plus des chaises et des tables, également un lit et une armoire. Dans un premier temps, COR a repris le siège et la table d’appoint dans la collection. Malgré l’utilisation de technologies modernes, les meubles continuent d’être fabriqués selon le dessin initial. Seule la hauteur du siège a été relevée de deux centimètres. D’autres pistes d’amélioration ont été étudiées et rejetées. Son équipe de développeurs et lui-même sont devenus plus humbles au fil du temps, rapporte Leo Lübke. « Nous pensions pouvoir améliorer certaines choses et nous avons donc procédé à de plus longues expérimentations. » Cependant, avec sa structure en bois emboîtable et sa toile tendue, la chaise Farmer a trouvé sa forme idéale depuis déjà un demi-siècle. Elle est considérée depuis comme une icône dont le style minimaliste précurseur est demeuré intemporel. Des fondamentaux faciles à vivre – À l’intérieur comme à l’extérieur Parfois, pour vivre simplement, il suffit simplement de vivre. Il est alors appréciable d’avoir à disposition des fondamentaux agréables à vivre, par exemple un fauteuil confortable qui se démonte et se remonte en un tournemain. Qui se compose de matériaux naturels, qui tient le coup pendant les déménagements, même lorsqu’il s’agit d’un premier logement après une colocation, et qui ne sera pas offensé en cas d’éraflures. Qui pourra peut-être même un jour raconter lui-même des histoires de soirées d’été dehors, sur les terrasses ou les balcons. Les meubles Farmer accompagnent chaque étape de la vie de manière fonctionnelle et sans effort. Comparée aux salons de jardin capitonnés de plus en plus luxueux, cette simplicité déploie une fois de plus son potentiel anticonformiste. Efficacité durable Bois massif, traité à l’huile, issu de forêts contrôlées, tissu résistant aux intempéries composé à 50 % de polyacrylique recyclé, fabriqué à l’usine COR de Rheda-Wiedenbrück – il est difficile de produire plus durable. La chaise Farmer s’intègre ainsi parfaitement dans la modernité numérique. Il est bien possible que même Greta y prenne place la conscience en paix. Mais tout le monde ne peut pas s’engager publiquement en faveur de l’équilibre écologique. Toute personne qui souhaite simplement le posséder, s’y prélasser ou s’y asseoir le dos bien droit apporte elle aussi sa contribution : vivre avec ce meuble est toujours une question de posture. Contact Anna Thiessen, Unternehmenskommunikation T +49.(0)52 42.41 02-235 a.thiessen@cor.de

Au cœur de Brera COR présente un design d'intérieur créatif avec des concepts de mobilier innovants. L'architecture historique de la salle d'exposition temporaire ouvre la voie à un design significatif de la designer française Pauline Deltour et du…

Dans le cadre du Fuorisalone, COR vous invite dans son showroom temporaire au cœur de Brera. Les créations actuelles Noto, Jalis21 et Jalis Lounge y seront mises en scène au Circo Solferino.